15 49.0138 8.38624 1 1 4000 1 https://www.bigmoustache.com/blog 300 0

Livraison offerte à partir de 50€ (France métropolitaine)

01 48 05 08 73

La vie avec une fourrure sur le torse : Pierre-Baptiste témoigne !

poil torse homme
[Total : 2   Moyenne : 5/5]

Pierre-Baptiste, jeune diplômé de 23 ans, est passionné de cinéma et de divertissement. Sa particularité, c’est son importante pilosité sur le torse ! Il a accepté de nous parler du quotidien d’un poilu du thorax.

Te considères-tu comme un grand poilu ?

Oui je pense être un grand poilu ! J’ai les cheveux très épais avec beaucoup de masse et je porte la barbe et la moustache même si j’ai quelques trous. J’ai aussi tout le torse recouvert de poils ! Cela a commencé il y a environ 5 ans, j’en avais alors 18. Cela arrivait petit à petit et j’étais même moins poilu que mes camarades. Puis il y a eu une sorte de poussée de croissance fulgurante ! Tout a poussé d’un coup sur l’ensemble du torse et je suis devenu le plus poilu de la bande.

Comment as-tu vécu ce changement soudain ?

Les premières semaines, j’ai pensé : “super un truc qui change, ça fait viril !”. Puis je me suis demandé comment l’embellir. J’ai donc parfois essayé de couper avec les moyens du bord : soit avec des ciseaux zone par zone, ce qui prenait beaucoup de temps mais pour un résultat satisfaisant, soit au rasoir électrique. J’ai essayé cette méthode une seule fois, c’était un rasage à blanc et j’ai trouvé ça horrible. J’étais déjà trop habitué à avoir du poil à cet endroit !

As-tu essuyé des moqueries de la part de tes camarades pendant cette période ? 

S’il y en a eu, en tout cas, elles ne m’ont pas impacté. On se comparait beaucoup car notre corps changeait, notamment la pilosité sur des zones comme le torse ou le pubis. Je me souviens même que dans les vestiaires pendant les cours de sport, on comptait le nombre de poils sous le nombril pour voir qui était le plus viril ! On me faisait des remarques de temps en temps mais ce n’était jamais méchant, c’était sur le ton de l’humour.

poil torse

Aujourd’hui, es-tu fier de ta pilosité thoracique ? 

Complètement ! Si j’en avais un peu moins, je serais très content aussi, mais elle ne m’a jamais gêné. Le poil au torse, je trouve même ça plutôt viril, tant que ce n’est pas excessif ! Ces poils font partie de moi et je n’ai pas peur de sortir à la piscine ou à la plage, d’être torse nu en public.

Qu’est-ce qui t’a aidé à apprécier ta pilosité telle qu’elle est ?

Je me souviens que mon premier amour, au lycée, trouvait cela très viril. Je pense que ça m’a beaucoup aidé à accepter cette pilosité. Ensuite j’ai rencontré quelqu’un d’autre à qui cela plaisait moins et c’est justement à cette période que j’ai commencé à tailler un peu et à désépaissir. Aujourd’hui, si ma partenaire me demandait de tout raser, je ne pense pas que j’accepterais ! Je ne pense pas que cela lui plairait de toute manière. 

citation poil sur le torse

Est-ce que tes poils de torse engendrent des désagréments au quotidien ?

Le seul désagrément que je vois, ce sont les poils qui tombent ! On en trouve un peu partout dans la maison, dans le lit… Ce sont des poils assez courts et très reconnaissables. Ils tombent facilement et il y en a une quantité importante !

As-tu déjà essayé de t’épiler le torse ? 

Non jamais. Cela m’a peut-être traversé l’esprit une ou deux fois, mais depuis mon expérience de rasage à blanc avec le rasoir électrique, j’ai pris conscience que je ne pouvais pas vivre sans poils sur le torse. 

L’histoire ne dit pas si Pierre-Baptiste a essayé les bandes de cire depuis cette interview, mais une chose est sûre : les poils de torse, pour lui, c’est sacré ! 

Partager:
ARTICLE PRÉCÉDENT
Quelle barbe pour mes réunions en visioconférence ?
ARTICLE SUIVANT
4 choses que vous risquez si vous vous rasez en conduisant !