Poilant !

Comment négocier une augmentation (sans faire de prise d’otage)

Que ce soit un croc dans le sandwich de votre ami hyper gourmand ou la main de votre partenaire, il y a des parfois des choses pas évidentes à demander … Et négocier une augmentation en fait aussi partie ! Pour vous guider, Big Moustache vous propose ses petites astuces …

Négocier une augmentation : ne pas se jeter dans la gueule du loup !

Avant toute augmentation, une analyse

Demander une augmentation, c’est un peu du « one shot » : vous ne pourrez pas le faire à tout bout de champ. Alors mieux vaut bien préparer votre occasion ! Commencez par évaluer la santé de votre entreprise. Est-on sur une pente descendante, ou est-ce que les objectifs grimpent en flèche ? L’arrivée de nouveaux collègues est aussi un signe que votre compagnie a le vent dans le dos ! Evidemment, ne vous jetez pas à l’eau si vous venez tout juste d’embarquer dans l’aventure … Mais si vous êtes dans le bateau depuis un moment, pourquoi ne pas même être promu à un poste supérieur ?

Le comportement qui suit avec les paroles !

Bon soyons clair, on ne vous demande pas de servir le café à votre patron tous les matins. Mais dans une moindre mesure, vous pouvez vous rendre indispensable ! La meilleure façon d’obtenir une augmentation, c’est de la mériter … alors ne lésinez pas sur les efforts ! Vous serez forcément récompensé de votre abnégation. Soyez patient, vous récolterez le fruit de votre travail 😉

Les bons gestes pour négocier une augmentation !
Augmentation : adoptez les bons gestes !

Ce qu’il faut faire, quand il faut le faire

Adoptez le bon comportement

Vous êtes maintenant face à votre boss, et vous avez l’impression de marcher sur un fil. Pas la peine de paniquer ! Soyez simplement direct quant à vos aspirations, tout en restant courtois. N’hésitez pas à demander la raison pour laquelle votre demande d’augmentation n’est pas acceptée, si refus il y a. Attention, poser la question ne veut pas dire le faire avec agressivité ! Néanmoins, avoir la réponse vous permettra de vous orienter sur les choses à améliorer à l’avenir … et aussi de retenter votre chance !

Ne mettez pas la charrue avant les bœufs !

Oh là on se calme, pas de plans sur la comète ! Gardez la tête froide, s’il y a des chances pour que votre augmentation soit accordée, vous pouvez aussi essuyer un échec cuisant … Alors mieux vaut éviter la déception et ne pas trop se faire d’idées ! Par ailleurs, si la réponse est non, de multiples facteurs peuvent entrer en jeu : hors de question de se dévaloriser ! Cela nous amène du même coup aux erreurs à éviter …

Ne pas vendre une augmentation avant de l'avoir signée !

Ce qu’il ne faut pas faire

Les ultimatums

Ultimatum, chantage, menace … appelez ça comme vous voulez : ça c’est NON ! Vous pouvez garder les phrases du genre « c’est soit ça, soit je m’en vais » pour vos dimanches en famille lorsqu’on refuse de vous laisser la télécommande ; dans le monde du travail, ça ne fonctionne pas. Dans le même genre, n’exigez pas de réponse immédiate si votre entreprise a besoin de réfléchir avant de prendre une décision. Vous risqueriez au mieux de faire pencher la balance en faveur du non !

Les sujets qu’il ne faut pas aborder

« Je suis en plein travaux chez moi en ce moment » ne sera pas suffisant pour apitoyer votre entreprise si elle ne peut pas vous accorder votre augmentation. Laissez donc les raisons personnelles à la maison ! Idem pour les comparaisons avec les autres collègues : un « gna gna c’est pas normal que Valérie gagne plus que moi ! » peut passer lorsqu’on est un enfant en CE1, mais risque de vous décrédibiliser professionnellement

Les sujets gênants vous tracassent ? Si vous n’osez pas dire les choses, apprenez comment dire à quelqu’un que sa braguette est ouverte !

https://www.bigmoustache.com/comment-dire-braguette-ouverte/

Vous avez à présent toutes les cartes en main pour négocier au mieux votre augmentation. Alors, c’est pour quand le million ?

Article précédent

Rasoir 3 lames ou rasoir 5 lames : que choisir ?

Article suivant

Durée de vie d’une lame : quand faut-il changer la recharge de votre rasoir ?

1 Commentaires

  1. 6 mai 2018 at 14 h 49 min — Répondre

    Merci !Bisous et douce journée. Dômi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *