15 49.0138 8.38624 1 1 4000 1 https://www.bigmoustache.com/blog 300 0

Livraison offerte à partir de 40€ (France métropolitaine)

01 48 05 08 73
Pourquoi le kebab appelle ses clients chef ?

Pourquoi le chef d’un kebab appelle ses clients « Chef », et inversement ?

« Avec sauce blanche, chef ? – Ouaip, sans oignons chef ! ». Si vous êtes habitués à la restauration rapide turque, vous avez déjà dû assister à ce genre d’échanges. Mais pourquoi le chef d’un kebab appelle-t-il ses clients « chef », et inversement ? On essaie de vous Döner la réponse !

Le « chef » du cuisinier vers le client

Quelque chose à voir avec le chef cuistot ?

Ça paraîtrait logique ! Si le kebabier (ou dit-on kebabiste ?) appelle son client « chef », ce serait en référence au chef cuistot ! Ah, mais du coup à l’inverse, puisque le consommateur ne cuisine pas… Eh bien non, détrompons-nous, rien à voir avec le chef cuisinier, même si on ne doute pas que les vendeurs de kebabs sont des cordons bleus. En réalité, l’appellation viendrait d’un peu plus loin… on vous explique !

À ton service, chef !

Derrière le chef se cache une sorte de lien d’affection, de complicité ! C’est en quelque sorte un synonyme de « tu fais partie de la famille, même si ton prénom et ton visage m’échappent ». Moins solennel qu’un « Monsieur » mais plus respectueux qu’un « eh mec ! », le mot Chef est le parfait entre-deux pour qu’un kebabier interpelle ses clients. Mieux encore, on entend derrière l’expression une sorte de « tu es le client, c’est toi le chef, tu commandes ». En gros : je suis à ton service, chef !

pourquoi chef kebab

Trouvez l’intrus !

Le client qui appelait « chef » le chef kebabiste  

Une relation de respect mutuel

Si le cuisinier des kebabs se permet de s’adresser à son client avec le mot chef, il n’est pas rare non plus d’assister au phénomène inverse. Oui, le client aussi peut surnommer son kebabier de la sorte ! Mais dans quel but ? Déjà, c’est une manière de renvoyer l’ascenseur, qui fait écho à la marque de respect dont fait preuve le kebabier envers son client. Grosso modo, le commerçant montre sa considération car le client est roi, tandis que le client lui répond en disant « ok, je suis le roi, mais c’est toi l’expert, et tu as le sort de mon kebab entre les mains ! » !

Vous n’avez pas dit le mot magique !

Lorsqu’un client appelle le cuisinier chef, c’est un peu aussi pour créer une réciprocité, un lien avec ce dernier. On parle le même langage, on respecte les codes ! Plus encore, ça devient presque une formule de politesse, le mot magique : à l’instar d’un « s’il vous plaît », appeler un marchand de Döner « chef » signifie « je connais le milieu, je fais partie du groupe, alors ne me sers pas comme un pigeon ». Une façon qui peut se révéler efficace pour se retrouver avec un sandwich mieux garni, et des frites plus nombreuses et croustillantes. Pour résumer, plus qu’une simple politesse, s’appeler « chef » a une véritable finalité par rapport à ce que l’on va trouver sur son plateau !

Kebab pourquoi grec

Pourquoi appelle-t-on « grec » un kebab, alors que c’est turc ?

Grec ou truc ?

« On se fait un grec ? ». Largement utilisé pour désigner un kebab, le gentilé hellénique n’a pourtant rien à voir avec l’origine du sandwich, car c’est un truc qui l’a exporté en Allemagne ! Alors pourquoi dit-on un grec et non pas un turc ? Si on peut mettre sur le tapis une rivalité entre les deux pays, il faut aussi dire que le kebab est aussi très populaire en Grèce, où il porte le doux nom de Gyros… Un client qui pèse dans le milieu du kebab l’a peut-être surnommé ainsi, et l’expression s’est démocratisée ? Quoi qu’il en soit, « manger un grec » n’est finalement utilisé que par une minorité d’adeptes, principalement en Île de France. Et si on prend la France dans son entièreté, c’est l’appellation « Kebab » qui l’emporte largement !

Pourquoi appelle-t-on kebab grec

“Les Origines du Grec”

Mais alors, comment faut-il appeler un kebab ?

Très bonne question, surtout qu’au final, le mot kebab n’est même pas exact ! Traduit du turc, le kebab désigne une grillade, et il ne prend tout son sens que lorsqu’on substitut un « b » pour un « p », donnant kebap. Comme dit précédemment, Gyros est l’appellation grecque, et le mot turc Döner, vu régulièrement dans les noms des commerces, ne désigne pas le produit en lui-même mais simplement sa cuisson. Alors, pour conclure, comment appeler un kebab ? Nous dirons que chacun peut l’arranger à sa sauce 😉

Vous connaissez maintenant l’univers du kebab sur le bout des doigts. Il n’y a plus qu’à aller en déguster un !

 

Partager:
Catégorie:wtf
ARTICLE PRÉCÉDENT
Pourquoi se mord-on la langue ?
ARTICLE SUIVANT
Comment rattraper un trou à la tondeuse dans la barbe (sans tout couper)

1 Commentaire

Répondre