Poilant !

Pourquoi râle-t-on (surtout nous, les français)

C’est bien connu, la France est un pays de râleurs. Si bien qu’on a décidé de se pencher sur la question : pourquoi râle-t-on ? Pour ne pas vous mettre de mauvaise humeur, on vous partage la réponse !

Moi ? Je râle ?

À quelle fréquence râle-t-on ?

Beaucoup plus qu’on ne le croit ! Oui la plupart du temps, nous nous plaignons sans même nous en rendre compte. Et pourtant : selon une étude, le commun des mortels se plaint 15 à 30 fois par jour… Pas mal quand même ! Grosso modo, ça veut dire que quelqu’un dans la moyenne haute râle une fois toutes les demi-heures. Ça en fait des coups de gueule !

À propos de quoi se plaint-on ?

Évidemment, les sujets sont différents selon la tranche d’âge et le sexe. Mais de manière générale, c’est souvent les mêmes thèmes qui reviennent ! L’activité professionnelle, ou l’école pour les plus jeunes, sont les ennemis de nombreux ronchons… Sûrement à cause du patron qui passe son temps à donner des heures supplémentaires, ou de ce sacré M. Dumont qui lance des interros surprises à tout bout de champ. Également, la politique arrive sans surprise dans les premières places du classement, mais ce n’est rien à côté de la grande championne : la météo ! Oui, ce sont la pluie et le beau temps qui font râler le plus de monde, et ça ne nous étonne pas tant !

Pour quels sujets râle-t-on ?

Pourquoi râle-t-on : une raison sociale !

Un besoin d’amis…

À ce qu’on dit, il paraîtrait qu’on râle pour se rapprocher des autres ! Oui oui, une pensée négative avec des intentions positives ! Se plaindre de sujets qui énervent tout le monde permet d’engager une conversation en étant (presque) sûr que l’on sera d’accord avec vous. En effet, on imagine mal quelqu’un vous répondre « Ah non, moi j’adore quand il fait tellement froid que mes crottes de nez gèlent, c’est rigolo ! »… Enfin, c’est possible, mais ça ne doit pas être la majorité des cas !

… ou un appel à l’aide ?

Si on va plus loin que la simple envie de se rapprocher de son entourage, râler peut aussi être vu comme un appel à l’aide. Oui, parfois, on râle (consciemment ou non) pour que celui qui nous écoute prenne l’initiative d’apporter son aide, pour une tâche en particulier le plus souvent. Ou alors pour montrer à son boss qu’il nous demande trop de travail, mais dans ce cas-là, c’est souvent volontaire !

Appel à l'aide quand on râle

Ou même une habitude !

La dernière cause sociale pour les râleurs, c’est d’avoir baigné dans un environnement de râleurs ! Forcément, quand vous passez toutes vos journées avec des gens qui passent leur temps à se plaindre, ça en devient vite une habitude… Et même si vous côtoyez ensuite des personnalités positives, vous continuez à grogner. La malédiction des ronchons vous suit !

Les autres possibilités pour lesquelles on râle !

Extérioriser sa frustration 

En somme, ça paraît très logique. Vous vous plaignez pour libérer un peu cette frustration qui vous habite ! Un peu comme quand vous explosez de rage contre la brique Lego qui vous a déchiré le pied… mais en version plus soft et acceptable par votre entourage. Parfois, ça fait du bien de râler un bon coup !

raler frustration

Vous avez peur ?

Selon certains sociologues, se plaindre serait aussi une façon de détourner ses peurs, de les éviter. Bon, d’accord, ça paraît un peu bizarre dit comme ça… Prenons un exemple : le mari de Mme Dupont l’excède au plus haut point, et c’est pourquoi elle passe son temps à le critiquer avec ses ami-e-s. Mais au final, pourquoi ne pas faire ces reproches directement au concerné, pour essayer de faire changer la situation ? Râler serait donc un simple moyen d’éviter la confrontation. Et ça fait réfléchir !

Vous savez à présent pourquoi vous râlez. Maintenant, il va peut-être falloir songer à arrêter ça !

Pourquoi râle-t-on (surtout nous, les français)

Article précédent

Rasage traditionnel : comment se raser à l’ancienne de A à Z !

Article suivant

10 idées de résolutions pour 2019 (qui rendront le monde meilleur)

Pas de commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *