Rupture amoureuse : comment les hommes la vivent ? - BIG Blog
15 49.0138 8.38624 1 1 4000 1 https://www.bigmoustache.com/blog 300 0

LIVRAISON PAR MONDIAL RELAY GRATUITE, DÈS 50€ D'ACHATS (FRANCE MÉTROPOLITAINE) 🎉

01 48 05 08 73

Rupture amoureuse : comment les hommes la vivent ?

Rupture amoureuse

Chaque histoire d’amour est différente. Chaque rupture amoureuse l’est aussi. Et s’en remettre n’est pas chose aisée pour tout le monde, et chacun vit la chose différemment, mais quelques conseils ne sont généralement pas de refus.  Alexandre, Jacques, Pierre-Alexandre et Rodrigue nous ont confié leur manière de réagir face à cette situation. 

Si vous êtes confronté à une rupture amoureuse, ces témoignages vous aideront peut-être à vivre la situation moins difficilement. Après tout, on est ensemble ! 

Pour Jacques, 26 ans, s’écouter et passer en douceur à autre chose est nécessaire. 

Déjà, j’ai tendance à sursociabiliser, je sors, je rencontre du monde, j’essaye de m’aérer un maximum en partant marcher ou en étant le moins possible chez moi. Je parle beaucoup avec ma famille et mes amis.

 J’ai une fâcheuse tendance à consommer un peu trop de glace (Ben & Jerry’s chocolate fudge brownie évidemment, version vegan ou pas) en regardant des séries ou des films (oui parfois des comédies romantiques, ça remonte toujours le moral), j’essaye de m’occuper l’esprit en jouant aux jeux vidéo. Je pleure un bon coup, ça ne mange pas de pain, et ça évacue le stress. J’écoute de la musique qui me met de bonne humeur, des trucs énergiques qui me donnent envie de conquérir le monde, qui me font me sentir bien et capable de tout. Le sport aussi c’est le feu, c’est le genre de moment où je me crève à l’effort, je pousse jusqu’à cracher mes poumons; ça me fait me sentir vivant et ça a un effet positif sur le mental (les endorphines tmtc). J’essaye de repasser dans des endroits où j’ai des souvenirs avec la personne pour les désacraliser et pas finir en PLS à chaque fois que je passe devant. Discuter avec la personne pour mettre les choses à plat et pas laisser de zone d’ombre, de non-dits qui pourrissent la vie et qui pèsent sur le moral. Puis, bon, enfin le grand classique, parfois il faut laisser le temps au temps et l’amour s’estompe au fur et à mesure (non contractuel, ha ha) et surtout ne plus voir l’autre, après les discussions. J’ai besoin d’en être complètement séparé donc plus ni s’écrire ni se voir.

Rupture amoureuse

Pierre-Alexandre, 30 ans,  rejoint Jacques sur l’aspect sorties. Mais pour lui, le pire est de rester seul. Il privilégie donc les soirées, les concerts, et la geek entre amis. “Etre dans un mood happy aussi c’est important. De manière générale, quand ça ne va pas, je matte des séries ou des films drôles, ou encore des vidéos d’animaux.  Moi ça va pas sur le coup et ça s’arrange très vite” 

Du côté d’Alexandre et du haut de ses 25 ans, le temps et l’éloignement sont sa technique. “Une fois, je suis partie à Madrid 8 mois pour oublier”. Se forcer à continuer comme si de rien n’était, sans changer toutes ses habitudes est sa manière à lui d’aller de l’avant. Il évoque aussi en souriant le fait de se changer les idées avec quelqu’un d’autre, mais nous avoue plus tard que ça ne fonctionne pas du tout.

Pour Rodrigue et ses 25 ans, qui n’avait pas connu beaucoup de relations amoureuses fortes avant Léa, avec qui il est aujourd’hui depuis 3 ans, les ruptures s’étaient faites sans trop de difficulté, “par manque d’attache” nous dit-il. Mais pour lui, l’idéal est de sortir le plus rapidement possible “afin de découvrir de nouvelles personnes, et également de discuter un maximum avec son entourage pour éviter de garder toute la peine en soi”.

Nos conseils rejoignent ceux des témoignages : 

  • Aérez-vous l’esprit en sortant avec vos amis et votre famille ; 
  • Parlez et exprimez vos ressentis à vos proches sans vous enfermer dans une bulle ; 
  • Prenez le temps qu’il vous faut ; 
  • Soyez patient, et surtout écoutez-vous. 

Et vous, comment vivez-vous la rupture amoureuse ? Avez-vous des conseils à partager ? 

Partager:
ARTICLE PRÉCÉDENT
Ma peau est abîmée sous mes poils, que faire ?
ARTICLE SUIVANT
Movember : kezako ?

0 Commentaire

Répondre